La conjugaison des spirogyres

Dominique Voisin


 

Les lacs, rivières et autres mares sont souvent remplis d'une algue filamenteuse d'un vert tendre et au touché gélatineux.

Au microscope, ces algues présentent des cellules en ligne formant de longs filaments où les chloroplastes sont positionnés en forme d'hélicoïdes ce qui lui a donné son nom... la spirogyre.



En étudiant d'un peu plus prés la structure des spirogyres.( dans les livres) , j'ai trouvé plein d'explications que j'ai essayé de mettre en image... Alors premier épisode : les chloroplastes, en fait ceux ci forment des bandes enroulées en spirales dans la couche pariétale de la cellule. Dans leur axe, s'alignent régulièrement des pyrénoïdes, très apparents, entourés de grains d'amidon.

 

 

Gros plan sur les chloroplastes.

Le noyau cellulaire occupe une position centrale, il est entouré de protoplasme péri nucléaire et il est relié au protoplasme périphérique par des tractus protoplasmiques dont certains aboutissent plus spécialement au niveau des pyrénoïdes.

 

La conjugaison Scalariforme

 

La reproduction chez ces algues, peut se faire de différentes façon, la plus courante étant la conjugaison scalariforme...

le phénomène en image :

 

 

Première étape, les chloroplastes s'éclaircissent pour préparer leur fusion, ici deux filaments, en bas un "normal" en haut, il est déjà moins dense.

 

 

l'éclaircissement, permet de visualiser le noyau qui jusqu'à présent était caché au milieu de la cellule, en principe il y a aussi une division nucléaire à ce stade, mais je n'ai pas réussi à la voir.

 

 

Ensuite, les cellules se mettent à "bourgeonner", elles développent des protubérances qui vont se diriger l'une vers l'autre....

 

 

Jusqu'au contact... se forme alors "le tube copulateur" pendant que les chloroplastes vont totalement se déstructurer pour ne plus offrir qu'une image informe.

 

 

C'est par ce tube que le contenu d'une cellule va se déverser dans l'autre. A ce moment particulier se passe un phénomène "étrange"... les deux cellules en vis à vis, n'ont rien de différent au départ et que ce soit l'une qui passe de l'autre coté ou le contraire, n'est à priori guidé par aucune espèce de loi sexuelle... et bien non, c'est pas comme ça que ça marche. Une fois qu'une cellule à "décidé" d'être le mâle, elle se déplace dans l'autre et il en est ainsi de toutes les cellules se trouvant sur le même filament... tout ce passe comme si nous étions en présence d'un filament mâle et d'un autre femelle !!! étonnant non ???

 

Enfin, une fois le contenu des deux cellules rassemblé dans la cellule femelle, se forme un "oeuf"à triple paroi, à quatre noyaux et au contenu indistinct.

 

Voici l'oeuf fini...

 

 

Lorsque la conjugaison s'est effectuée pour toutes les cellules des filaments, les oeufs apparaissent tous logés dans les cellules du filament femelle, tandis que les cellules mâles sont entièrement vidées de leur contenu. on peut voir ici qu'un certain nombre de mâles n'ont pas réussi à trouver leur femelle, par contre toutes les femelles ont trouvée un mâle... il en est des chlorophycées comme pour le genre humain...

 

Et une petite dernière en fond noir, parce que je l'aime bien....

D.Voisin Aout 2004