Comment transformer son microscope en microtome
 
   

 

 
En observant votre microscope, vous remarquerez que celui-ci peut parfaitement jouer le rôle de microtome.


·        le porte-lame peut constituer une zone de coupe

·        la mise au point micrométrique permet de positionner l’échantillon de façon précise par rapport à la zone de coupe

 

 
     

 

 

1 - Mise en œuvre du système de coupe

 

Comme tout microtome, notre montage doit être équipé d’un système de coupe. Pour ce faire, nous allons simplement utiliser

·        une lame en verre

·        une lame de rasoir

 

La lame de rasoir sera simplement collée sous la lame en verre.

 

 
 
 
 

 

Ce montage sera posé sur le porte-objet du microscope exactement comme s’il s’agissait d’une lame avec échantillon (la lame de rasoir étant située en bas et dirigée vers l’ouverture destinée au passage de la lumière).

 

Pour effectuer une coupe, il suffit de faire usage des boutons qui permettent de centrer l’échantillon sous l’objectif. On obtient ainsi un mouvement parfaitement horizontal de la lame de rasoir.

 

Attention : la coupe ne sera nette que si l’échantillon est bien soutenu dans le support décrit dans le chapitre suivant.


 

 

2 - Mise en place du support de l’échantillon

Cette partie est un peu plus délicate à mettre en œuvre.

 

Lorsque l’on tourne la mise au point micrométrique, on remarque que le porte-objet se déplace verticalement par rapport à l’ensemble du microscope. Nous allons utiliser cette propriété pour permettre le positionnement de l’échantillon dont nous voulons prélever une tranche par rapport à notre système de coupe.

 

Pour réaliser cette partie, nous allons utiliser

·        une seringue (on en trouve dans toute pharmacie)

·        des éléments pour fixer cette seringue au microscope

 

 
 
 
   


 

2.1 - La seringue

 

Pour remplir son rôle, la seringue doit être coupée. En effet, nous voulons en faire un cylindre creux dans lequel l’échantillon sera placé. Cet échantillon sera déplacé verticalement grâce à une pression sur le piston.

 

Il existe plusieurs modèles de seringues. J’ai personnellement opté pour des seringues en plastique de 2,5 ml (offertes gracieusement par mon pharmacien). Les dimensions ne sont signalées qu’à titre indicatif. D’autres modèles peuvent parfaitement convenir. Le format dépendra du type d’échantillons que vous voulez couper. Ce qui est important, c’est la taille de la seringue lorsque le piston est tiré au maximum. Cette taille doit être suffisante pour permettre de la coincer entre les deux fixations (voir les différents dessins).

 

 
 
 
     

 

 

2.2 - Les fixations

 

Le support supérieur de fixation de la seringue va permettre de bloquer celle-ci contre le porte-objet.

 

Grâce à la fixation inférieure, la seringue sera parfaitement soutenue verticalement. Le support du condenseur peut également être utilisé pour bloquer la seringue (je n’ai pas retenu cette option).

 

 
 


Voilà, le montage est terminé.

 

Il ne reste plus qu’à immobiliser un échantillon dans la seringue et de la coincer dans les deux fixations (en jouant avec les molettes de mise au point). En faisant descendre le porte-objet, on compresse le piston de la seringue, ce qui pousse l’échantillon hors de la seringue. Lorsqu’une partie de l’échantillon dépasse du porte-objet, on effectue une première coupe perdue à l’aide du système de coupe décrit dans la première partie.

 

Ensuite, par un petit déplacement de l’échantillon (molette micrométrique), on fait dépasser l’épaisseur souhaitée de l’échantillon et on coupe.

 

  Important : chaque type de microscope ayant ses propres caractéristiques, je ne donne aucune information sur les dimensions des différentes pièces. C’est à vous d’adapter le concept à vos besoins  
 


Ce montage peut être amélioré. J’attends avec impatience toute suggestion de votre part.


 
   

Michel Neuberg
Louvain-la-Neuve
(Belgique)
03 novembre 2002