CLÉ des BDELLOIDEA


1(32)

Long entonnoir buccal et pharynx. (Mastax profond) .                                           

2

2(3)
Avec couronne complète (troque et cingulum) ou au moins avec troque réduite..
6

3(2)
Sans couronne . Avec un grand champ cilié, céphalique
4

 
Ordre Adinetida
 

 
Famille Adinetidae **

 

4(5)












Corps comme un ruban, comprimé dos-ventralment. La tête, ovoïde, est plus large que le col. La zone ventrale de la tête est un champ rectangulaire de grandes cellules ciliées. L'extrémité antérieure généralement plus mince, termine dans un court mais complexe « rostre ». On a décrit des yeux (ocelles réellement) dans le « rostre » d'une seule espèce (A. oculata) Mais on a récemment décrit une espèce australienne (Adineta ricciae ) avec des yeux dorsalement à la base du rostrum .  L'extrémité ventrale postérieure de la « tête » est terminée dans sa partie plus large par deux lames transversales armées de « dents » dirigées vers l'avant (râteaux), latérales, qui raclent le substrat pour détacher l'aliment et le diriger vers la bouche située entre eux. Plus qu'en rampant les Adineta se déplacent étendues, en glissant très rapidement sur le champ cilié céphalique. Elles ne nagent pas. Long pharynx. Pied évident, petit, avec 2 éperons et 3 orteils. Quatorze espèces, littoraux, ou entre des mousses humides. Unci avec 2 dents :
 
 
Adineta
 

5(4)

 

Forme de cylindre ou chenille. Pied très court, avec des très petits éperons et papilles (pas des orteils). Elles ne nagent pas, rampent. Uncus avec 2 dents. La tête du même diamètre que le col. Deux espèces. Elles vivent dans le sol et sur les mousses.
 
 
Bradyscela
 

 
Ordre Philodinida

 

6(11)




Estomac sans lumen cilié , syncytial, abondance de vacuoles digestives, qui lui donnent un "aspect écumeux"(fig. 13b). Selon Burger, 1948, l'aliment est conformé comme pilules dans l'œsophage, et ensuite inclus dans des vacuoles gastriques, qui les digèrent. Les fèces ont la forme de pillules. Couronne étroite, mais séparée dans 2 troques bien différenciables.




7


 
Famille Habrotrochidae

 

7(8)




Les pédicelles (ou pédoncules) de la couronne montrent dans leur partie moyenne un anneau plat ( ), qui est difficile à voir parce qu' elles n'étendent presque jamais la couronne (Ricci et Melone, 2000).Pied court, sans orteils, avec deux petits éperons. Neuf espèces, dans des mousses qui sèchent très souvent, et dans le sol, avec peu d'espèces dans l'eau, entre des plantes aquatiques.
 
 
Otostephanos.
 

8(7)
Sans anneau membraneux dans les pédicelles des couronnes
9

9(10)




Couronne semi couverte par une expansion ou lobe cuticulaire transparente sous forme de chaperon, dérivé de la lèvre supérieure. Rarement visible, parce qu'il se dilate seulement quand elles mangent. On ne reporte pas d'yeux dans ce genre. Uncus avec 3 à 9 dents. Pied court, sans doigt, deux petits éperons. Neuf (11 ?) espèces qui vivent dans des mousses ou dans le sol
 
 
Scepanotrocha
 

10(9)













Sans ce chaperon. Plus de 100 espèces, dans des sédiments, sols, et mousses submergés (mais aussi dans des mousses ou entre cyanobactéries qui sèchent) Long entonnoir buccal et pharynx. Pied très court, 2 éperons, 3 orteils. Couronnes souvent plus étroites que le col. Uncus avec jusqu'à 10 dents (toujours plus de 2) de tailles différentes. Seulement très peu d'espèces (peut-être seulement un) ont des yeux. Beaucoup d'entre elles avec un logement transparent sous forme de bouteille, dans laquelle elles vivent. (Voir les photos jointes et le dessin dans la fig 31 ) Quelques espèces vident et envahissent des cellules de mousses, ou d'hépatiques, où elles habitent et déposent leurs œufs. D'autres forment des enveloppes de mucus avec des détritus végétaux adhérés. Dans tous les cas le corps est différencié dans une partie précédente plus mince et de cuticule lisse et une partie postérieure plus grosse avec cuticule plus rigide et légèrement taillée

 

 
Habrotrocha
 

11(6)


Estomac glandulaire avec lumière ciliée plus ou moins large, l'aliment ne forme pas de pilules, ni dans l'estomac ni quand il est déféqué. Elles ont normalement peu de dents dans le trophus


12

 
Famille Philodinidae **


12(17)
sans orteils dans le pied, avec un dic adhésif
13

13(16)
pied court (plus petit ou égal à la moitié de la longueur du tronc)
14

14(15)


Une seule espèce, exclusivement marine , épizoïque spécialement sur les holothuries, et aussi sur des annélides et mollusques. Vivipare. Pied très court, avec de petits éperons et un disque adhésif. Chaque Uncus a 2 dents.
 
 
Zelinkiella.
 

15(14)



Especes libres, d'eau douce. Ovipares. Deux petits éperons. Pied court sans orteils. Par contre il a un disque adhésif, mais il est rarement visible. Elles n'ont presque jamais d'yeux. Uncus avec souvent 2, la plupart des fois 3, et jusqu'à 10 dents. Quelque 50 espèces. Elles vivent dans le sol et les mousses
 
 
Mniobia
 

16(13)



Long pied (plus grand que la moitié de la longueur du tronc) , se terminant par 2 courtes éperons, et un disque adhésif . Sans orteils . Uncus avec 2 dents. Sans yeux, mais avec des lamelles dans le rostre. Deux espèces. Épizoïques sur des crabes d'eau douce, une d'elles dans l'Italie, et l'autre à l'Uruguay
   
 
Anomopus.
 

17(12)
pied avec des orteils, plus ou moins visibles
18

18(23)



Espèces vivipares. (Mais voir Embata ) Même quand elles n'ont pas d'embryons il est possible de détecter la viviparité due au fait que l'œuf dans l'utérus montre plus d'un noyau, ou est segmenté dans beaucoup de petites cellules, indice de développement embryonnaire



19
 

19(20)






Rostre (proboscis) et antenne dorsale évidents. Généralement elles mangent avec le rostre étendu. Uncus avec 2 ou 3 dents. Couronne presque toujours en extension. Avec ou sans yeux, quand elles en ont, ils sont situés dans l'extrémité du rostre. Pied fin et long avec 2 longs éperons et 3 orteils généralement très visibles (un dorsal et deux postérieurs). Quelque 20 espèces, généralement littorales, bien que certaines soient épizootiques , ou vivent dans le sol.

 
 
Rotaria
 

20(19)

On peut voir facilement l'antenne, mais elles n'ont pas rostre (proboscis) ou il est peu évident)

21

21(22)




Tégument lisse. Longs éperons, plats et larges, 4 doigts, pied très long (la moitié ou plus de la longueur totale), 5 espèces, épizoïques , il y a des espèces ovipares et ovovivipares , Une espèce E. laticeps est benthonique et habite préférentiellement courants d'eau avec fonds de gravier. Couronnes élargis. Seulement les espèces vivipares ont des yeux. Uncus avec 2 dents  
 
Embata.
 

22(21)




Tégument typiquement sculpté. Elles peuvent avoir des épines, ou appendices rigides hauts et longs, dans le tronc . Avec des éperons plusieurs fois plus longs que la largeur de leur propre base. Quatre doigts, pied avec quatre segments. Couronnes rarement visibles. Yeux sur le cerveau comme dans Philodina. Unci avec 2-3 dents. 7 espèces, fondamentalement dans des sédiments littoraux et en mousses submergées
 
 
Dissotrocha
 

23(18)
espèces ovipares
24

24(25)

Avec seulement deux orteils. Pied assez court, Unci avec 4 ou 5 dents. Sans yeux. Ovipares. Une espèce, trouvée dans des mousses et du sol    
 
Didymodactylos.
 

25(24)
Avec plus de 2 orteils
26

26(29)
Avec 3 orteils
27

27(28)



Les angles de la lèvre inférieure sont étirés et se courbent en formant 2 longues cornes ou ailes, membraneuses. Elles les étendent quand elles mangent. Élargis, mais de pied court. Unci avec 2-3 dents. Quatre espèces, Ricci et Melone dissent que toutes vivent dans le sol.
 
 
Ceratotrocha
 

28(27)






Quelque 100 espèces. Généralement dans des mousses qui sont souvent séchés. Sans expansion cuticulaires dans la tête. Elles n'ont pas des yeux. Unci avec 2 dents, quelques fois 3, rarement 5. Courts orteils. Aspect robuste . Segments cuticulaires très marqués. Quelques espèces avec la cuticule du tronc "taillée", ou avec des épines. Vaste couronne, généralement étendue. Quelques espèces peuvent être confondues à première vue avec Rotaria, mais elles ont des éperons et des orteils relativement plus petits, et elles n'ont pas des ocelles dans la proboscis
 
 
Macrotrachela
 

29(26)
Avec 4 orteils
30

30(31)




Elles étendent rarement les couronnes . Sans yeux. Court pied avec des éperons assez courts (caractère de différenciation rapide avec Dissotrocha) et 4 orteils. Tégument légèrement rigide , comme une espèce d'armature, parfois ornementé avec des épines. Unci avec 2 dents. Seulement une espèce a 5 dents. 14 espèces, toutes trouvées dans des mousses submergées, parfois dans des eaux acides,
 
 
Pleuretra
 

31(30)






Corps généralement élargi, bien qu'il puisse être fusiforme et encore robuste. Pied élargi. Deux éperons et 4 orteils souvent visibles . Couronnes généralement étendues, de forme typique. Unci généralement avec 2 dents (quelques espèces avec 5). Il y a une espèce de ce genre, vivipare, facilement différenciable de Rotaria parce qu'il n'a pas d'yeux dans le rostre. La majorité avec des yeux rougeâtres, placés sous l'antenne, sur le cerveau et derrière le mastax. La majorité des espèces vit dans l'eau, bien que se trouvent certaines dans des mousses, ou dans le sol. Approximativement 40 espèces
 
 
Philodina
 

 
** Bien que Macrotrachela et Habrotrocha aient plus du double d'espèces, son habitat les rend moins fréquentes dans les échantillonnages des microscopistes amateurs . Philodina est probablement le genre des Bdeloides plus cité, et sa structure (ou celle de Rotaria ) est généralement celle choisie pour illustrer les Bdelloidea .
 

32 (1)




Mastax superficiel, proche à la bouche. Court pharynx . Dans beaucoup d'espèces le mastax est protrusible ce qui leur permet de racler l'aliment directement du substrat. La lèvre inférieure de la troque a la forme d'une V qui contourne l'ouverture buccale, qui est flanquée bilatéralement par des structures cuticulaires pliées (cheeks = joues)  (Ricci et Melone, 1998)




33

 
Ordre Philodinavida
 

 
Famille Philodinavidae **

 

33(34)








Avec couronnes, bien que petites et atypiques. Elles sont deux petites oreillettes ciliées. Dans l'image de MEB disponible, ( Abrochta carnivora ) les oreillettes ne sont pas même complètes, en se continuant avec la ciliature qui entoure la zone apicale. (Ça est d'accord avec l'illustration de de Beauchamp de l'autre espèce du genre, Abrochta intermedia ) Si on ne voit pas le rotifère en vue ventrale ou dorsal, ces « pseudo-troques » peuvent ne pas être distingués. Grande rostre, généralement étendue, un grand champ buccal cilié (bien plus grand que les oreillettes). Pied court avec deux éperons et 4 orteils, les dorsaux plus cylindriques et évidents que le ventraux. Deux espèces, une d'elles carnivore
 
 
Abrochtha
 

34(33)
Sans couronnes, Proboscis fort et cilié qu'elles portent normalement en extension
35

35(36)



Deux secteurs ventraux, circulaires, plats, avec des cils sur le bord, rostre toujours étendue. Courte antenne. Deux espèces dans la végétation littorale. Pied très court, avec un seul éperon et quatre grands orteils. Les dorsaux sont plus courts. Sur la végétation submergée dans des eaux courantes
 
 
Henoceros
 

36(35)





Les cils sont réduits à un champ autour de la bouche et à l'extrémité du rostre. Rostre fort et toujours étendu. Antenne évident. Une des espèces (P. aussiensis), a deux yeux sur le cerveau. Pied court avec 4 orteils forts, parfois visibles. Deux courts éperons, parallèles. Les illustrations existantes montrent les espèces à l'aspect de chenilles, étant donné son corps cylindrique, sa tête et son pied courts. Deux espèces littorales dans des eaux courantes et bien aérées
 
 
Philodinavus
 

 


Note de l'Editeur :
De nouvelles illustrations viendront enrichir la clé, au fur et à mesure de leur disponibilité.

 

Vous pouvez retrouver l'Auteur de cet article au sein du groupe :

© MicrOscOpieS.com MicrOscOpieS.org Mikroscopia.com et les Auteurs.


Toute reproduction même partielle du site MicrOscOpieS.com ou des Articles du Magazine MicrOscOpieS est interdite sans l'accord du Propriétaire ou des Auteurs

© Tous droits réservés. MicrOscOpieS.com , MicrOscOpieS.org & Mikroscopia.com